UN ENFANT N'AIME PAS RANGER SA CHAMBRE : réalité ou idée reçue ? 

chambre d'enfant Montessori

« Range ta chambre… ! » Qui n’a jamais été confronté à ce grand dilemme du bazar dans la chambre des enfants ? Ce sujet est souvent source de conflits entre le petit et ses parents. Alors comment anticiper ce problème du rangement ? Comment adapter la décoration aux besoins de l’enfant ? Comment l’accompagner ?

 

Bien comprendre le fonctionnement d’un enfant est important avant de préconiser une décoration. Je me suis donc rapprochée de Claire MARSOT, thérapeute pour enfants et coach familial, afin de mieux comprendre ce qui se passe dans la tête de ces petits chérubins !


Claire, « un enfant n’aime pas ranger sa chambre » : est-ce une réalité ou une idée reçue ? 
 

C’est un grand sujet, souvent abordé par les parents ! La notion de rangement est déjà différente entre des adultes : une pile de papiers entassés sur le coin d’un bureau pour l’un, horripilerait celui qui range ses papiers dans un classeur. La représentation du rangement est donc forcément différente pour les parents et les enfants, quelque soit l’âge. Certains enfants n’aiment pas ranger leur chambre, d’autres adorent ça. 
 

Pourquoi l’enfant rechigne-t-il à ranger sa chambre ? Pourquoi est-ce si conflictuel ? 
 

L’enfant n’est pas fondamentalement « contre » le fait de ranger sa chambre. Vers l’âge de 2 ans par exemple, un enfant a besoin d’ordre et de repères, cela peut même être obsessionnel pour lui. Ce qui déclenche un refus et donc un conflit avec les petits, est bien souvent un problème de communication. Il peut y avoir plusieurs facteurs, comme par exemple : 
 

  • L’enfant va se rebeller face à un ordre. Leur cortex préfrontal (siège de l’organisation, réflexion, anticipation…) est immature et se déconnecte en situation de stress. Un ordre déclenchant une réaction de stress dans le cerveau immature de l’enfant, il refusera de coopérer. Il est préférable de donner des consignes claires, tout en accompagnant l’enfant. 

  • La demande peut être trop vaste. « Range ta chambre » ne signifie rien pour un enfant. Il ne comprend pas ce que vous attendez de lui. Il a besoin de se faire une image mentale :  exemple,       «  les légos dans la caisse / les livres sur l’étagère ». Ranger ça s’apprend. Attention, 1 consigne à la fois. 

  • La demande peut interrompre l’enfant dans un jeu. Il était en plein scénario ou en pleine concentration, quand soudain vous faites brutalement irruption en lui sommant de tout arrêter et de tout ranger ! N’est-il pas appréciable de terminer sa page ou son chapitre avant de passer à table ? Pour un enfant, c’est pareil. Prévenez-le qu’il va bientôt devoir s’arrêter.  

  • Votre enfant a peut-être passé toute la journée à installer son parcours de voitures avec des ponts et des virages dignes des plus grands architectes. Et vous lui demandez de tout ranger pour aller dormir… L’enfant sera forcément dans l’opposition. L’enfant se forge sa confiance et son estime, il a besoin de ressentir que vous respectez son jeu, son travail, son univers. 

 
On ne peut pas attendre d’un enfant qu’il ait les mêmes capacités qu’un adulte, la même réflexion.
 
 


Pourquoi ont-ils ce besoin de sortir tous les jouets ? 
 

Ça peut être dans le but d’avoir ses jouets plus facilement à portée de mains, d’occuper un espace qui lui parait trop grand, ou se défouler. Quoiqu’il en soit, un enfant n’agit pas pour embêter ou provoquer ses parents. Il est en pleine découverte du monde, de son environnement. Il fait ses propres expériences, découvertes, ce qui est très enrichissant pour lui. Ne pas mélanger les playmobile et les légos est encore une logique d’adulte. Mélanger les jouets, les activités, développe au contraire sa créativité. Tant que votre enfant est dans la concentration et non dans l’agitation, pourquoi pas ? 
 


Quels sont les bénéfices pour l’enfant de ranger lui-même sa chambre (avec l’aide de ses parents bien sûr) ? 
 

Quand il a rangé lui-même sa chambre, l’enfant se sent capable, il est fier ! Evitez de le féliciter en lui disant que vous êtes contents. Il ne doit pas ranger ses jouets pour vous faire plaisir. Il doit accomplir quelque chose par lui même / pour lui-même. Constatez : « ah c’est agréable de voir la chambre rangée, les poupées dorment dans le berceau, c’est toi qui a fait tout ça… » Cela va l’aider à développer une bonne estime de soi. 
Il y a des notions et des valeurs intéressantes à transmettre via le rangement de la chambre : favoriser le sommeil, respecter les objets, faciliter le ménage, trouver plus facilement ses jouets, avoir plus d’espace pour jouer… L’ordre structure la pensée. 
Si les parents rangent la chambre, ils infantilisent l’enfant, le gardent dépendant, ne le responsabilisent pas. L’enfant a besoin de développer sa réflexion et son autonomie. 
 
 

Quelques conseils à nous donner pour éviter les pleurs ?  
 

  • Transformer la contrainte en instant privilégié, joyeux, de partage, de plaisir. 

  • Trouver un compromis dans l’organisation entre vos exigences d’adultes et les capacités d’un enfant. Soyez tolérants.

  • Aménager la chambre en fonction des besoins de l’enfant (meubles accessibles à sa hauteur, boites avec étiquettes…) pour que ce soit facile d’y accéder et de ranger. 

  • Limiter le nombre de jouets, difficiles à stocker / ranger / organiser. L’enfant aura de la difficulté à s’y retrouver et tout ranger à nouveau. Trop de jouets peuvent le disperser dans son activité.   

  • Impliquer l’enfant dans l’organisation du rangement, il développera ainsi son cortex préfrontal et sa confiance. 

  • L’accompagner en donnant des consignes claires :

Vers 2 ans, lui proposer des choix : « tu préfères ranger les livres sur l’étagère ou les voitures dans le garage ? » 
Vers 3 ans lui proposer votre aide : « tu préfères que je range les livres ou les voitures ? » 
Vers 4 ans lui recommander 1 consigne à la fois : « tu pourrais ramasser les livres en premier pour ne pas les déchirer en marchant dessus »
Vers 5 ans, il saura être autonome en rangeant seul sa chambre 

Chaque consigne décrite ci-dessus n’est pas spécifique à un âge précis, ni chronologique.
 
Ces conseils vous permettront d’éviter quelques crises, mais surtout de partager des moments uniques et précieux avec votre enfant.  
 
La décoration en découlera tout naturellement. L’espace de jeux est très important dans la chambre. L’enfant a besoin de jouer, c’est sa façon de découvrir et d’appréhender le monde. Il va ainsi, à sa manière, à son rythme, s’approprier son environnement humain et matériel.
 
Alors accompagnons-le !

Un grand merci à Claire MARSOT, de L'atelier des émotions, pour son partage et ses précieux conseils.  Vous pouvez échanger avec Claire lors de coaching, d'ateliers, de conférences, de formations, sur la parentalité, les émotions, les relations communication entre adultes et enfants. Elle saura vous accompagner avec beaucoup d'empathie et de bienveillance.  

Delphine 

Architecte pour le bien-être intérieur 

Edité le 19 octobre 2021

Wellness Architecture

Agence de décoration et d'architecture d'intérieur 

Loire (42)